Parcours


« Nous faisons des œuvres qui parlent de l’Afrique parce que nous venons de là, nous y vivons, mais nous nous adressons à tous. Nos œuvres ne se limitent pas au continent dont nous sommes issus. Elles peuvent aussi témoigner d’autres réalités. Nous sommes concernés par les choses du monde. Le malheur du monde est aussi le nôtre. Notre inspiration peut venir de partout. Lors de mon dernier passage en France, j’avais ramassé du matériel et notamment des munitions que j’ai rapportées à Kinshasa. Elles m’ont servi à réaliser une œuvre qui parle de la guerre civile en République démocratique du Congo mais aussi de toutes les guerres. Tous les débats concernant la pseudo africanité de nos œuvres sont dépassés. Qu’on le veuille ou non le train est en marche ».

tsimba-portrait07

Ainsi s’exprime Freddy Tsimba qui témoigne par ces balles et ces douilles soudées ensemble de la violence humaine. Mais au-delà du visible, il travaille aussi l’invisible : ces sculptures sont des spectres, tombes métalliques où l’objet qui donne la mort est matière et se substitue au mort lui-même. De l’humain tellement guerrier que ses os sont en cartouche et sa moelle en poudre .

L’artiste a été récompensé à de nombreuses reprises :

  • la médaille d’argent aux jeux de la Francophonie à Ottawa (Canada) en 2001 ;
  • la médaille du mérite des Arts, Sciences et des Lettres au Congo en 2002 ;
  • le diplôme d’honneur au 48ème salon International des Arts plastiques de la ville de Béziers en 2004 ;
  • et a remporté le prix des Artistes au concours du Centre Culturel de Blavozy (France) en 2005.

Il fut l’invité d’honneur du Parlement de la Communauté française de Belgique en 2004.

Depuis 2002, Freddy Tsimba a été invité dans plusieurs résidences d’artiste en France et à l’étranger :

  • Fondation Blachère Apt, France, résidence d’artiste suivie d’une exposition, novembre 2007
  • Office départemental de développement culturel des Côtes dArmor, Saint-Brieux, Bretagne, France. Résidence d’artiste du 1°octobre au 20 octobre suivie d’une expo au musée des Arts et d’histoire de Saint-Brieuc, 2006.
  • Institut français d’Haïti, Port-au-Prince et Jacmel, Haïti, avril à mai 2005
  • Bag Factory, Johannesburg, Afrique du Sud, janvier à mars 2003, résidence d’artiste sponsorisée par la Ford Fondation
  • Haute-Saône, France, février-décembre 2002, direction de stages : apprentissage de la technique de la fonte du bronze

En septembre 2007, l’artiste répond à une commande de la ville de Ixelles en Belgique, en installant une sculpture monumentale intitulée Au delà de l’espoir. Du 15 septembre au 30 octobre 2007, l’artiste a été accueilli à la grande manifestation Yambi qui était présentée en différents lieux prestigieux de Bruxelles, de Wallonie et à Paris pour y témoigner de la vitalité et de la créativité congolaise contemporaine.

Plus récemment, dans le cadre de la saison l’Afrique en Yvelines, initiée par le Conseil général des Yvelines, les oeuvres de Freddy Tsimba ont été exposées au Musée Départemental Maurice Denis parmi une sélection de créateurs reconnus de la scène artistique africaine.

En septembre 2010, il fut invité par la ville de Come en Italie pour exposer au Musée d’archéologie dans le cadre de la « mostra internazionale d’arte contemporanea ».